3 jours à Pico

pico

Açores Vous pouvez retrouver les conseils et bons plans dans la conclusion à la fin de cet article. Açores

Après le vol Toulouse – Lisbonne puis Lisbonne – Terceira (par Ryanair : attention aux nouvelles consignes : le bagage cabine passe automatiquement en soute donc attention au objet fragile et également les sièges attribués ne sont plus d’office à coté même si vous achetez plusieurs billets) nous prenons enfin notre premier vol avec la compagnie SATA.

Ce vol fût « gratuit » puisque nous avons décidé de passer moins de 24h sur cette île. En effet, la compagnie essais de faire voyager les touristes sur les autres îles en offrant le vol aller et/ou retour si vous choisissez de rester moins de 24h sur votre première et/ou dernière île. Les vols ont des prix constant toute l’année allant jusqu’à 90 euros pour un vol Sao Miguel – Flores (ce vol étant le plus long). De ce fait, cette option nous a vite paru être la bonne. De toute manière, nous savions dès le départ qu’il ne serait pas possible d’explorer toutes les îles.

sata pico

Pour obtenir la gratuité d’un vol inter-île, il suffit de remplir le : Formulaire de demande

Les conditions sont :

  • Rester moins de 24 heures sur l’île d’arrivée et/ou de Départ
  • Arriver du Portugal  : Cela ne doit pas être une escale entre un vol France-Açores c’est à dire qu’il faut avoir deux numéros de réservation différents : un pour le vol France – Portugal ( Lisbonne, Porto ou Madère) puis un pour Portugal – Açores.

Après 35 minutes de vol, nous arrivons à l’aéroport de Pico  et nous croisons un couple d’italien qui nous propose de partager un taxi pour rejoindre Madelena. Nous acceptons car le prix n’est pas très élevé et cela nous revient à 3,5 euros chacun. Nous nous promenons dans la ville. Près du port, il y a un bateau qui coule (de la compagnie Atlantico line, si je le précise c’est car trois jours plus tard nous prendrons un bateau de cette même compagnie !). Nous finissons par faire quelques courses et manger en haut d’un moulin près du port. Le temps se gatte … Il se met à pleuvoir ! Nous n’avons pas trouvé de voiture et nous sommes très fatigué alors nous décidons de prendre un taxi pour rejoindre Santo Antonio, là où nous logerons.

Après une courte sieste, nous partons en direction du supermarché de Sao Roques de Pico et en profitons pour visiter un peu la ville et trouver un endroit pour pique-niquer ! Dans la ville il y a un superbe parc au bord de la mer. Là, il y a également une piscine naturelle aménagée. Nous décidons une fois de plus de manger au « sommet » d’un moulin. Après manger nous décidons de rentrer car le temps se gatte à nouveau.

sao roque do pico
sao roque do pico
sao roque do pico
sao roque do pico

Tour de l’île :

Le lendemain matin, nous nous levons aux aurores pour prendre le premier bus en direction de Madelena afin de trouver une voiture. Le ciel est couvert. Une fois sur place nous trouvons rapidement une location. Sur toutes les îles sauf Sao Miguel nous n’avons pas réussi à trouver des réservations inférieures à 25 euros la journée.

Au vu du temps, nous décidons de partir explorer l’île. La vue n’est pas dégagée sur le Mont Pico !

Nous partons en direction des « Gruta das Torres » appelé aussi Lava tube. Vous l’aurez surement compris se sont d’immenses tunnels de lave. Malheureusement il est trop tôt et c’est fermé.

Nous continuons donc notre route en direction de la cote. Puis nous tentons de rejoindre Lajes Do Pico. Et nous passons par Sao Mateus, Sao Caetano et Sao Joao. Nous faisons quelques stop dans les villes, dans certains ports et même certains Miradouro (ce sont des points de vue aménagés).

on the road pico
on the road pico

Nous faisons une halte à Poço de maré do Verdoso (proche de Sao Joao) où nous découvrons une magnifique petite crique aménagée. Il y a même des crabes noirs !

poco de mare
poco de mare
poco de mare

Quelques choses nous interpelle sur la carte : « Mistério da Silveira » alors nous décidons d’aller voir ce que c’est ! Sur la carte, le logo indique que se sont des phénomènes volcaniques. Malheureusement les « Mistério » resterons pour nous un mystère ! En effet, nous avons suivit les panneaux en vain… Plus tard nous essayerons d’aller voir d’autres « Mistério » sans jamais les apercevoir ….

Pour le déjeuner, nous décidons de nous arrêter à Lajes Do Pico. Nous remarquons vite que l’île est envahie de rats, nous n’en avons encore pas vu mais il y a un peu partout au sol des petites boites servant à la dératisation.

Notre nouvel objectif est de rejoindre la pointe de l’île. Nous faisons une halte à Ribeiras puis à Calheta de Nesquim. Puis après quelques arrêts dans différents petits villages, nous arrivons au phare de la pointe de l’île. L’accès est réservé alors nous passons sur le coté. La vue est magnifique.

Pico
Pico
Pico
Pico

Nous continuons notre périple, en passant de village en village, de port en port et de baie en baie !

Nous arrivons sur les hauteurs de Baia de Cana. L’endroit est agréable, il y a un petit moulin, un terrain de foot, et une air de jeu. Nous voyons un panneau : Baia de Cana 1km. Le chemin est à l’entrée d’une forêt et nous décidons de nous lancer ! Ce fut les 1km les plus long de l’histoire d’autant plus que la baia de Cana n’a rien de d’exceptionnelle. Heureusement que le chemin dans la forêt était quand à lui magnifique ! En remontant, il se met à pleuvoir et nous nous ne arrêtons donc pas mais il y a également un jardin.

baie de Cana
baie de Cana

Il se fait tard et nous décidons de rentrer ! Sur le chemin, nous continuons de nous arrêter à droite puis à gauche.

Le soir nous partons visiter Santo Antonio pour y manger. Nous tombons sur des piscines aménagées avec une très belle vue sur l’océan.

santo antonio
santo antonio
santo antonio
santo antonio

La route des Lacs :

Le lendemain matin, réveil aux aurores ! Nous partons voir le levé du soleil près d’un lac puis nous ferons la « route des lacs ». Nous partons en direction du Lagoa da Rosada.

Sur la route nous pouvons admirer la vue sur le Lagoa do Peixinho. Quelle chance, le Mont Pico est dégagé, nous avions bien cru ne jamais le revoir !

Lagoa de rosada
Lagoa de peixinho
Lagoa de rosada
Lagoa de rosada

Nous continuons donc la route et faisons escale au Lagoa do Paul, où nous sommes accueillis par les vaches ! Nous enjambons le portail qui les empêche d’accéder au lac ! 

Ensuite, nous prennons la direction du Lagoa do Capitao, qui offre une magnifique vue sur le Mont Pico. Sur la route, nous empruntons la plus grande ligne droite des Açores (19km)

pico
lagoa de capitao pico

Nous partons ensuite à la recherche des vignes classées au patrimoine de l’Unesco. Sur la route nous faisons escale sur une petite plage fort agréable : Cais do Mourato.

cais de mourato

Et c’est seulement après avoir passé Madelena que nous apercevons un sentier qui mène aux vignes. Les murets sont construits afin de protéger la vigne du vent.

pico vignes
pico vignes
pico vignes
pico vignes
pico

Il est l’heure de manger, nous voulons aller au Cella bar mais celui-ci n’ouvre qu’à 16 heure.. Le lieu est charmant et la vue est magnifique. Nous essaierons d’y retourner le soir, un peut trop tard, en vain.

Le coucher de soleil :

L’après midi, avant de monter au mont Pico (seulement la partie voiture) afin de voir le couché de soleil sur Faial, nous ferons une halte aux Gruta das Torres. Malheureusement il n’y a plus de place car il faut réserver en avance mais le guide que nous croisons accepte de nous montrer malgré tout l’entrée de la grotte qui est juste sublime. En effet, c’est un gigantesque tunnel de lave.

L’ascension du Mont est payante, on vous remet un émetteur gps et vous pouvez regarder un film de sécurité mais je pense qu’il est possible de l’escalader sans payer car il n’y a pas de contrôle.

pico
pico

Le lendemain matin, nous ramenons la voiture à Madelena et partons en direction de Faial par le ferry de la compagnie Atlanticoline. La traversé dure environ 30 minutes et coute 6,50 euros. Vous pouvez prendre votre billet avant d’embarquer. Il y a plusieurs départ par jour.

Retrouvez la suite de notre road trip ici

CONCLUSION DU SÉJOUR À PICO

Pour conclure, l’île est sublime de par sa verdure mais également de par son haut sommet et de ces points de vue sur les île de Sao Jorge et Faïal. Le temps n’a pas été toujours au rendez-vous mais c’est comme ça quand on va aux Açores on sait qu’il ne fait pas toujours grand bleu !

Les endroits à voir sont :

  • Les piscines naturelles ou aménagées au bord de la mer :
    • Poço de maré do Verdoso ( proche de Sao Joao )
    • Santo Antonio
    • Sao Roques de Pico
    • Cais do Mourato
  • Les vignes classées au patrimoine de l’UNESCO
  • Les petits villages tels que :
    • Ribeiras
    • Calheta de Nesquim
  • La pointe de l’île
  • La route des lacs (pour le levé du soleil avec la vue sur le Mont Pico)

Je vous ferais prochainement un article sur les Açores dans leur globalité.

J’espère que cet article vous aura plus, vous pouvez retrouvez toutes mes bonnes adresses sur MAPSTR

Written by

1 comment / Add your comment below

Laisser un commentaire