Découverte du Lac Mývatn en passant par Goðafoss

Mytvatn

Pour mon premier jour off, je suis partie en direction du Lac Mývatn avec mon amie Mary. Nous nous sommes rejoint à Akureyri afin de faire la route ensemble. Dans un premier temps nous avons du contourner le tunnel qui est payant dans les 3 heures avant ou après le passage, sinon le tarif augmente considérablement …. Nous sommes donc passées par les route 83 et 84, qui sont de magnifiques routes !

Après quelques kilomètres dans les montagnes, nous avons retrouvé la route 1. La route 844 qui permet d’aller voir la cascade Aldeyjarfoss est trop enneigée. Nous continuons notre route vers le lac. Sur la route, nous faisons une halte près de la cascade de Goðafoss. Et après quelques minutes de marche, nous restons sans voix. La cascade est sublime !

Il est possible de s’approcher beaucoup plus près de la cascade mais pour cela il faut être armé de crampons ! Et nous n’en avons pas. Mais de la où nous sommes, c’est largement suffisant pour contempler la beauté du lieu ! Nous pensons passer de l’autre coté car il y a un chemin qui se dessine mais il y a aussi beaucoup de neige alors nous préférons ne pas prendre de risque. Nous rebroussons chemin et continuons notre route en direction du lac Mývatn.

Skútustaðagígar :

Après une petite pause à caresser des chevaux islandais, nous arrivons dans un petit hameaux : il s’agit de Skútustaðagígar. Beaucoup de voitures sont garées là. Il y a une compétition de chevaux islandais sur le lac gelé ! Wahou ! Et en plus de ça, un petit chemin de randonnée sur des volcans à proximité qui offre une magnifique vue sur la compétition, que demandé de plus ? Ni une, ni deux, nous sortons de la voiture et allons nous promener au sommet des volcans.

Ces cratères volcaniques ont été édifiés lorsqu’une coulée de lave émise du volcan Krafla est entrée en contact avec les eaux du lac.

Mývatn :

Nous reprenons la route pour faire le tour du lac Mývatn. Et de magnifique paysage s’offre à nous. Le lac est partiellement gelé ce qui offre des couleurs unique.

Nous passons également par un endroit où la géothermie est très présente autant au niveau odorant qu’au niveau visuel.

Il est également possible de se baigner dans des piscines (payantes) non loin de là mais nous n’y allons pas.

Le weekend suivant, je suis retournée au lac en rentrant de la péninsule Melrakkasletta puisque j’ai du faire demi-tour à cause de la neige.

Je suis allée voir les grottes. Mais un panneau indiqué que la baignade est interdite et que si on pénètre dans les différentes cavités c’est à nos risques et péril. Alors je n’ai pas pris de risque et, est choisie de regarder faire deux aventuriers israéliens ! Au moment où nous trouvons la véritable entrée des grottes, un homme est en train de condamné l’accès car il est déjà tard. Mais les deux personnes insistent et ni une, ni deux, nous nous y faufilons. Mais rien à voir avec les photos « instagrammable » l’eau n’est pas bleu. Peut être, l’été quand il y a plus de lumière.

C’est vraiment un endroit qu’il faut voir dans le nord de l’île. Lors de mes deux passages, l’accès à la cascade Dettifoss était fermé. On espère pouvoir y accéder la semaine prochaine en revenant de notre week-end dans l’est. Il faut savoir que c’est la cascade la plus puissante d’Europe.

Cet article à été écrit par Élodie du blog

4 commentaires / Tu peux ajouter un commentaire un peu plus bas

Laisser un commentaire