À la découverte des merveilles de Flores

flores
 

Flores Vous pouvez retrouver les conseils et bons plans dans la conclusion à la fin de cet article. Flores

La route des lacs :

Nous arrivons par le vol de Horta tôt le matin. A l’aéroport, Maria Teresa nous y attend ! Elle distribue quelques prospectus pour faire de la pub à son fils qui fait les trajets Santa Cruz – Corvo. Elle parle français comme beaucoup ici, puis-qu’avant, il y avait une base militaire française dans la ville.

Nous visitons avec elle la ville et elle nous aide même à trouver un véhicule. Elle nous recommande vivement d’en prendre un car il n’y a pas de bus le weekend. Nous louons donc un Scooter à 30 euros la journée au supermarché chez OC expérience et ce pour 2 jours à partir de 14 heures. A l’aéroport d’autres français nous explique qu’au vu du temps il faut absolument aller cette après midi voir les lacs sur les hauteurs avant que le temps ne se gatte. Nous arrivons chez notre hôte pour poser nos affaires. Partons faire 4 courses, mangeons un bout et repartons chercher le scooter. C’est un 125CC et Antoine n’a pas le permis pour mais sa n’a pas eu l’air de leur poser problème ! Nous partons donc faire la route des lacs sur notre bécane !

Dès les premières minutes sur notre scooter, nous sommes émerveillés par la beauté des paysages. Nous rejoignons le lac Caldeira da Lomba. Il y a un peu de brouillard et les hortensias ne sont pas en fleur ici. Mais ce n’est pas grave, nous profitons quand même du paysage qui s’offre à nous et savons qu’il y a encore de belles choses à découvrir !

Nous continuons ensuite notre route à la découverte d’une des plus grandes villes de l’ile : Lajes das Flores

Ayant l’impression que le temps s’est à nouveau dégagé sur les hauteurs de l’île nous décidons de partir admirer le Caldeira Funda. La vue est sublime, pensez à emporter avec vous une paire de jumelle et un zoom pour pouvoir observer les cascades qui s’y jettent. Il est possible de l’observer de deux endroits distinct.

Quelques mètres plus loin, nous apercevons le Caldeira Rasa, beaucoup plus petit.

Nous rejoignons le Caldeira Seca. Celui-ci porte bien son nom, il est à sec ! Il se trouve le long d’une grande ligne droite ( ce n’est pas la plus longue des Açores ! cf l’article sur Pico )

De l’autre coté de la route, nous apercevons un lac, dont l’eau à une particularité : elle est sombre, presque noire. C’est le Caldeira Comprida. Nous décidons de nous en rapprocher à pied. Au loin, nous remarquons des gens sur un mirador, mais nous préférons rebrousser chemin pour y aller en scooter.

Avant de rejoindre le miradouro du Caldeira Comprida, nous partons découvrir le Caldeira Branca. Il n’est pas complètement à sec, mais cela ressemble plutôt à un petit étang au milieu d’un cratère.

En rebroussant chemin, nous partons au miradouro que nous avons aperçu précédemment. Nous apercevons le Caldeira Negra qui a notre grande surprise est vert ! Et nous arrivons enfin sur un magnifique point de vu permettant d’observer le magnifique contraste entre les deux lacs.

Comme il ne fait pas encore nuit, nous décidons de partir à la recherche des premières cascades. Mais impossible d’y mettre la main dessus. Sur la route nous nous arrêtons au Miradouro Craveiro Lopes qui nous offre une vue imprenable sur la baie de Fajazinhas. De cet endroit nous apercevons une cascade que nous n’arriverons jamais a rejoindre lors de notre séjour…

Le brouillard commence à être bas, nous décidons de rentrer. Il commence à faire frais et sur le scooter nous le ressentons encore plus.

À la découverte des cascades :

Nous reprenons la route tôt, après notre nuit chez Maria Theressa. La veille nous avons fait la connaissance de locataires français qui viennent chaques années faire de la chasse au harpon et nous avons eu l’opportunité de manger du perroquet (le poisson) pour la première fois ! ce fût un véritable régal et nous les en remercions !

Notre premier stop est dans un petit village proche de Mosteiro. Nous nous y arrêtons car le lieu nous intrigue, il y a un petit moulin à eau en contre-bas d’un pont et quelques maisons abandonnées.

Ensuite, nous rejoignons Fajazinha et faisons une halte sur la plage caillouteuse du village pour y observer quelques pêcheurs. Nous sommes ensuite allés nous balader au moulin à eau, mais il n’était pas ouvert. Et nous avons fini par trouver l’accès des premières cascades : Poço da Ribeira do Ferreiro

Après en avoir pris plein les yeux avec ce mur de cascades, nous rejoignons Faja Grande pour voir la cascade du Poço do Bacalhau. Nous ferons ensuite une pause dans un snack non loin de la pour y grignoter un petit sandwich.

Poço do Bacalhau
Poço do Bacalhau
Poço do Bacalhau

Sur le chemin du retour, nous appercevons un panneau au bord de la route : « Hot Water » et nous décidons de nous y aventurer. Nous passons Costa près de Lajedo, nous voila à la pointe de l’île : Ponta dos Ilheus. Nous garons le scooter le plus bas possible et finissons à pied. Après quelques dizaines de minutes de marche le chemin devient de plus en plus étroit à tel point qu’à un moment nous devons nous tenir à une corde pour ne pas tomber dans le ravin … Le loueur de scooter nous dira plus tard qu’en effet c’est très dangereux et peu intéressant. Nous nous arrêterons au ras de la falaise et ne prendrons pas la peine de descendre les marches étroites qui nous mènent directement à l’océan.

Le Nord-Est de l’île :

Après avoir passé la soirée à discuter avec nos voisins de chambre français et après une bonne nuit de sommeil, nous partons les voir pêcher la truite au barrage de Santa Cruz.

A Flores, cette pêche est très peu rependue pourtant on n’en trouve beaucoup. Ici ce qu’aime les gens c’est la chasse au harpon en mer ! En effet, il préfère manger les poissons de mer.

Les voila donc en train de pêcher, il nous conseil avant de les quitter de nous rendre à la Reserva Florestal de Recreio Luis Paulo Camacho.

Depuis le Parc nous pouvons apercevoir le barrage. Ici il y a des daims mais aussi des lapins, des paons, des poules et même des dindons !

Nous reprennons la route en direction du nord. Et nous nous arrêtons à Alagoa. Après quelques minutes de marche, nous faisons une halte à une air de pique-nique et ensuite nous attaquons la descente afin de rejoindre la plage en face de l’ilheu Alagoa. C’est un endroit fabuleux. Quand les nuages ne sont pas présent, l’île de Corvo apparait au loin.

Nous arrivons à Ponta Ruiva, un petit village coloré. Il y a un miradouro qui nous offre une vue sublime sur l’océan, Corvo mais également, au loin Santa Cruz das Flores.

Ponta Ruiva, Flores
Ponta Ruiva, Flores

Nous rejoignons le phare : Farol de Albernaz. Sur la route nous traversons une magnifique rivière et nous faisons une halte sur une air de pique-nique ou nous nous retrouvons en compagnie de quelques poules et oies !

Fajã de Lopo Vaz :

Hier nous étions parti explorer l’île de Corvo, et le soir nous avons changé de logement. Nous n’avons plus de véhicule et avons du rejoindre Fazenda das Lajes en bus. Le logement n’est pas à notre gout (la fenêtre de notre chambre donne sur un couloir… la cuisine est rustique et notre hôte ne parle que portugais.) Bref, nous décidons de partir nous promener à pied : Direction Fajã de Lopo Vaz. Nous essayons le stop mais en vain ! alors nous marchons et nous finissons par atteindre le début du sentier.

 

CONCLUSION DU SÉJOUR À FLORES

Pour conclure, cette île est juste merveilleuse, elle est très verdoyante et offre plein de richesse et nous dépayse totalement. Il y a très souvent du brouillard sur les hauteurs de l’île, il faut donc savoir gérer son temps. Nous avons passé 5 jours sur cette île mais nous pensons que 4 jours est suffisant pour en profiter pleinement . La plupart des camping sont gratuits mais il faut savoir que même si nous avons eu beau temps le taux d’humidité est très élevé.

Les endroits à ne pas manquer sont :

_ les différents lacs (sept au total) : prévoir des jumelle pour observer les cascades du caldeira Funda
_ Certains mirador comme le Miradouro Craveiro Lopes et sa vue imprenable sur la baie de Fajazinhas et la cascade de Ribeira Grande
_ La réserve forestière de Recreio Luis Paulo Camacho
_ La plage d’Alagoa
_ Ponta Ruiva jusqu’au phare d’Albernaz
_ Randonnée à Faja de Lopo Vaz

Les cascades :

_ Poço do Bacalhau
_ Poço da Ribeira do Ferreiro

Ne vous aventurez pas lorsque vous verrez le panneau « hot water » surtout si vous n’êtes pas au minimum équipé de chaussures de montagne.

 

Je vous ferais prochainement un article sur les Açores dans leur globalité.

J’espère que cet article vous aura plus, vous pouvez retrouvez toutes mes bonnes adresses sur MAPSTR

Written by

Laisser un commentaire