Corvo, l’île la plus isolée d’Europe

Vila do Corvo

Corvo Vous pouvez retrouver les conseils et bons plans dans la conclusion à la fin de cet article. Corvo

Pour rejoindre Corvo, il est possible d’y arriver par les airs depuis une autre île des Açores ou bien par bateau depuis le port de Flores.

Nous avons donc pris la dernière option. Il est possible de prendre une navette qui coute moins cher et permet une traversé rapide ou de passer par des compagnies privées qui sont un peu plus chère (entre 30 et 40 euros  l’aller-retour) mais qui vous font voir la côte et même parfois les dauphins.

Nous avons donc réserver à Flores auprès de la compagnie du fils de notre hôte.
Le lien de la compagnie

Nous sommes donc partis le lendemain matin à pied jusqu’au port et nous sommes montés dans un Zodiac. Le bateau à d’abord longé la cote de l’île de Flores, c’était sublime !

Nous rejoignons enfin Corvo. L’île est dans les nuages. Elle est très peu visible depuis l’océan.

Nous arrivons à Vila do Corvo. Nous avons a peine quelques heures pour faire le tour de l’île. Le sommet étant sous les nuages, nous décidons de ne pas monter de suite au cratère. Nous longeons le bord de la cote non loin de la piste de l’aérodrome. Nous apercevons de magnifique moulin ainsi que le phare de l’île. Il s’avère être le plus petit phare que nous avons vu jusque là. D’ailleurs il était tellement petit que c’est en redigeant cet article que l’on a su a que c’était ça. Sur place nous l’avons cherché, en vain.

Nous continuons ensuite notre route le long de la cote en suivant un petit chemin ombragé. Nous arrivons à une plage puis nous terminons notre route avec la vue d’une usine à béton très certainement mais pas très esthétique !

Le sommet de l’île est toujours dans les nuages mais nous devons rebrousser chemin. Nous décidons de partir nous promener dans la ville afin de trouver de quoi se faire un petit sandwich que nous mangerons en haut du cratère.

Nous achetons du pain et du fromage, puis nous cherchons un taxi pour nous amener jusqu’au cratère pour 5 euros.

Le Cratère :

Après 5 minutes de voiture, nous arrivons en haut. Il fait froid et le cratère n’est pas visible. nous trouvons un petit rocher pour manger notre sandwich.

Et comme par miracle, pendant un instant, le nuage s’éloigne, laissant apparaitre le centre du cratère.

Il est maintenant l’heure de redescendre. Aucun taxi n’est en haut. Nous aurions pu rappeler notre chauffeur, mais un autre arrive avec deux touristes. Ils regardent quelques minutes le cratère, puis nous les interpellons.

Ils acceptent de nous prendre dans leur voiture. Les touristes sont en réalités accompagnés d’un guide et sur le retour celui-ci s’arrête a plusieurs endroits et explique pas mal de choses sur l’île. Ils sont sur l’île pour une semaine. A vrai dire, nous y serions bien restés 2 jours, il doit y avoir de belle chose de l’autre coté de l’île, et de belle randonnée, comme le tour du cratère.
Petite anecdote du guide : il y a autant de vaches sur l’île que d’habitant.

Il est l’heure de reprendre le bateau. Tout le trajet, nous essayerons d’apercevoir les dauphins, en vain.

Pour les voir, il faut que l’eau soit calme et que le ciel soit complètement dégagé. Ce n’était pas vraiment le cas.

CONCLUSION DU SÉJOUR À CORVO

Avec son unique petit village au maison blanche et ces deux lacs cachés au fond du cratère du volcan, c’est la plus petite île des Acores.

Elle regorge de mystère, puisqu’en effet, nous y avons passez trop peu de temps à notre gout. Si c’était à refaire, nous y passerions au moins une nuit. Les habitons sont très gentils (comme sur les autres îles d’ailleurs !).  Il y a très souvent du brouillard sur le sommet de l’île. Si vous y séjourner pour une courte durée (quelques heures) et que le cratère est dans le brouillard, commencez d’abord par vous promener en bas de l’île. Sinon, foncez !

Pour s’y rendre : par avion ou par bateau.
En bateau, il y a 2 moyens soit la navette soit les compagnie privée (35 euros environs)

Pour monter au cratère : A pied (1h30 environ) ou en taxi (5 euros)

 

Les endroits à ne pas manquer sont :

_ La cote, ces moulins et son phare
_ Le cratère

Je pense qu’il y a de belles choses à voir, qui sont extrêmement préservé.

 

Je vous ferais prochainement un article sur les Açores dans leur globalité.

J’espère que cet article vous aura plus, vous pouvez retrouvez toutes mes bonnes adresses sur MAPSTR

Cet article à été écrit par Élodie du blog

4 commentaires / Tu peux ajouter un commentaire un peu plus bas

    1. Hello 🙂 super n’hésite pas a y aller 🙂 sur mon premier article ( pico ) il y a une technique pour avoir des billets d’avion « gratuit » après les tarifs sont fixe pour bouger d’île en île : 90 euro Max entre Flores et Sao Miguel !
      A part sur Sao Miguel, il faut compter 25 euros / jour pour une loc de voiture ou scooter ! Et pour le logement une 30aine d’euro 🙂

Laisser un commentaire