3 jours à Fuerteventura

Fuerteventura

Canaries Vous pouvez retrouver les conseils et bons plans dans la conclusion à la fin de cet article. Canaries

LE DÉPART

En route pour l’aéroport de Barcelone El Prat ! Après avoir déposé notre voiture sur le parking de Parkmycar (réservation via internet, ce choix c’est fait car ils parlaient français, la proximité mais surtout le prix), le chauffeur nous presse un peu pour nous amener à l’aéroport et nous demande à quel terminus il doit nous déposer. Ne sachant pas si il s’agissait du T1 ou T2, il regarde nos billets et vois écrit Girona … Grand moment de panique pour nous … Heureusement, il nous amène à l’agence Ryanair et celle ci nous explique que c’est en fait le siège de leur entreprise qui s’y trouve !! OUF ! Nous sommes donc à l’aéroport avec beaucoup d’avance.

dans l'avion pour fuerteventura

L’atterrissage à Fuerteventura est à 20 heures, heure locale… Le temps de prendre la navette qui nous amène au loueur de voiture et de rejoindre Corralejo, il est déjà 22h. Nous avons à peine vu à quoi ressemblait l’ile ; mais la première impression n’est pas des meilleures. En effet lors du vol, la vue fût dégagée sur les terres ainsi que sur l’océan (pas trop niveau confort … ) et en arrivant sur l’île nous traversons un masse nuageuse. Juste avant d’atterrir, nous observons de haut, une cote remplie d’énormes hôtels (resort & spa) qui gâchent amplement ce paysage désertique …

 

Découverte de l’île de Fuerteventura

Réveil heure local 8h, nous décidons de partir explorer le sud de l’ile ! Après avoir ouvert les rideaux, nous découvrons notre petite vue sur l’océan atlantique. Petit déjeuner OK ! Premier itinéraire : Parc rural de Betancuria . C’est le Belvédère de Morro Velosa qui surplombe la parc rural. Dommage pour nous, il y a beaucoup de vent et la vue est peu dégagée …

canaries

Nous rebroussons chemin et continuons notre route en direction de Betancuria. Il y a un point de vu où de petits écureuils sont visible. Nous finirons par arriver au petit village qui est la capitale historique de l’île. Celui ci a son charme, il faut dire que pour nous avons beaucoup de mal a trouvé du charme à cette île puisque nous passons de « paysage lunaire » à des maisons abandonnées, dont la plupart sont plutôt des constructions inachevées, à d’immenses villes touristiques.

fuerteventura
Betancuria-fuerteventura
canaries

Après une petite promenade dans le village, nous partons en direction de Pájara. C’est également un petit village sympathique, nous croisons un musicien de rue, et nous visitons l’église.

PAJARA FUERTEVENTURA
PAJARA FUERTEVENTURA
PAJARA FUERTEVENTURA

Ensuite, direction La Pared, nous partons à la recherche d’un petit coin d’océan. Les vagues sont puissantes et le vent est fort. Nous ne nous baignerons pas.

Mais nous remarquons au loin un beau ciel bleu du coup nous décidons de nous diriger dans cette direction, sur l’autre versant de l’ile : La matas blancas. Il y encore beaucoup de vent et nous pouvons voir au loin une équipe de planche à voile. Nous décidons de rejoindre la prochaine ville afin d’y manger : La Costa Calma. C’est une grande ville à hôtels comme nous les aimons tant ! Nous cherchons un restaurant à tapas nous inspirant mais rien d’attractif. Alors nous finissons dans un petit supermarché (assez cher à notre gout !). Et nous pique-niquons sur la plage de sable blanc. Ici il n’y a plus de vague, ni même de vent, il fait très chaud et nous finirons rouge de coup de soleil (en effet, vu le temps au nord de l’île, nous n’avions pas pensé pouvoir nous baigner !)

C’est une plage très touristique et malgré le fait que nous soyons en juin il y a déjà beaucoup de monde. Nous n’avons pas trouvé l’accès direct à la plage : pour y accéder, nous sommes passés par une petite falaise … et pour repartir, par l’intérieur d’un de ces fameux hôtels.

Costa calma fuerteventura
Costa calma fuerteventura
Costa calma fuerteventura
Morro-jable-fuerteventura

 Pour conclure cette journée, nous décidons d’aller au sud de l’île, voir le phare de Jandia. Nous passons par Morro Jable, immense ville à hôtel avec vue sur l’océan. De là, nous observons l’immensité du nuage qui surplombe les montagnes !

Avant d’arriver au Phare de Jandia, nous passons par un petit village très pauvre puisque les gens vivent dans des caravanes ou camions autour desquels ils ont battis leur maison. C’est assez impressionnant. D’autre, dans des petites maisons on leur réserve d’eau sur les toits.

Jandia-fuerteventura
Jandia-fuerteventura

Nous arrivons ensuite au phare et observons les vagues s’éclater contre les rochers. Il est 18 heures et le soleil est encore haut. Nous pensons qu’aller y voir le coucher du soleil doit être fort agréable, mais nous ne resterons pas.

phare de Jandia, Fuerteventura
Comme nous avons encore beaucoup de route pour rejoindre l’appartement à Corralejo, nous décidons de rentrer !
Jandia, Fuerteventura

Nous longeons l’océan par la route principale et nous faisons escale à Puerto del Rosario, capitale de l’île, pour y faire quelques courses. C’est une ville gigantesque avec un centre commercial sur 4 étages. D’ailleurs, nous n’en avions jamais vu d’aussi grand !

Visite du nord de l’île

canaries

Ce jour là, nous partons à la conquête d’un village de pécheur : Maranicho, petit village perdu au nord-est de l’île ! Nous nous y promenons quelques instant.

Il y a des tables, avec évier, fixées dans la roche le long de leur plage, et quelques coquillages.

[ Vous pouvez retrouver cette photo sur Instagram ]

Maranicho, Fuerteventura

L’après midi, nous partons direction les grandes plages de Corralejo, nous décidons de nous arrêter à un premier endroit, plage plutôt nudiste avec la présence de beaucoup de Kite surf. Des murets de pierre sont construits pour s’abriter du vent. Et de l’autre coté de la route, il y a de grandes dunes de sable.

Après avoir marché le long de cette immense plage, nous décidons de reprendre la route pour aller voir la suite de cette immense plage (celle ci étant situé entre 2 hôtels … ). Seconde plage, nous nous posons un petit peu le temps d’admirer l’eau bleu azur !

Comme il y a beaucoup de vent, nous décidons de partir explorer le nord de l’ile. Première étape : La Oliva : visite du petit village ! Certain essais de faire pousser quelques brins de maïs pendant que d’autre ont des petits champs d’aloès vera gardés par des chiens !

Nous rejoignons ensuite Lajares, ou nous nous arrêtons voir un moulin.

Puis nous arriverons à El Castillo où nous irons nous balader le long de l’océan. C’est une ville qui a l’air assez vivante.

Notre route s’achève au Phare de Toston, où nous souhaitons admirer le couché de soleil … Mais ce dernier tarde à disparaître et nous décidons de rentrer à Corralejo !

Dernière nuit sur Fuerteventura avant le grand départ pour Lanzarote !

canaries

Changement d’île :

C’est l’heure du départ : direction Lanzarote !

Nous rangeons un peu l’appartement, allons rendre la voiture de location [nous sommes passés par BSP auto -> Orlando]. Ensuite, nous traversons Corralejo avec nos valises pour rejoindre le port !

Nous sommes en avance, mais nous pouvons prendre le bateau d’avant. Ce dernier met 45min pour rejoindre Lanzarote. Il longe l’ile de Lobos, puis arrive au port de Playa Blanca.

CONCLUSION DU SÉJOUR À FUERTEVENTURA

C’est une île agréable, malgré le fait que nous ayons eu du mal à nous y plaire. Les habitants vivent principalement du tourisme. Il y a de beaux paysages « lunaire » mais aussi quelques belles plages.

Nous conseillons les plages de :
_ Maranicho,
_ la costa calma
_ les grandes plages de Corralejo,

Il y a également de beaux phares  :
_ phare de Jandia
_ phare de Toston,

Il y a aussi des petits villages magnifique à ne pas rater comme :
_ Majanicho

En se qui concerne les restaurants, ils sont dans l’ensemble trop copieux ….

Les points faibles de l’île :

Malgré son état « désertique », cet effet est amplifié par les maisons abandonnées au centre des îles. Il y a également beaucoup de vent, il faut prévoir un coupe vent. Lorsque l’on trouve un coin de ciel dégagé, il faut impérativement mettre de la crème solaire car celui ci est très agressif. Ce qui est encore plus dommage c’est l’invasion d’hôtels sur les cotes avec la privatisation des plages.

Sinon pour quelques explications pratiques,
Fuerteventura étant proche de l’Afrique celle-ci voit ces plages recouvertes de sable saharien.

Vous pouvez retrouver l’article sur Lanzarote ici

Written by

Laisser un commentaire